Humeurs

Regarde comme la vie est belle

Ce soir j’ai eu envie d’écrire. C’est d’ailleurs ce que j’ai fait. J’ai commencé. Voir même bien commencé. Je voulais mettre des mots sur mes humeurs. Car il faut dire qu’en cette journée de janvier, c’était loin d’être la meilleure des journées. Alors j’ai écrit, mais j’ai surtout commencé à dévier. Sur des sujets qui n’ont rien à voir, ou qui ont peut-être à voir, je ne sais pas. Vous parlant de confiance, perdu ou difficile à avoir. Expliquant vaguement les raisons de cette confiance absente. Tout en écrivant ces mots, je mets de la musique. Pas envie de musique trop vive, plutôt douce, calme. Mais un peu « dépressive » quand même. J’écoute, je zappe, j’écoute. Et je tombe sur une musique. Pas non plus la musique de l’année, mais celle qui me fait tilter. Lorsque passe le refrains, c’est comme si je me réveillais. Entendre seulement cette phrase : « Regarde comme la vie est belle » me rebooste. Alors je continue d’écrire, mais les mots ne me conviennent plus. Alors finalement me voilà à écouter en boucle cette musique et en retapant mon texte. Sous un tout autre ton. Car il faut l’admettre, le premier commençait très déprimant pour se terminer très motiver. Aucune logique. 

Alors oui, aujourd’hui j’ai voulu écrire pour mettre des mots sur une journée morose qui ne m’avait pas rendu heureuse. Une journée où j’ai passé mon temps à me dire que je déteste faire le métier que je fait (mais que je ne sais quand même pas quoi faire pour y remédier), à avoir la réelle sensation d’étouffer, que simplement je me préférerait ailleurs qu’à Paris (alors que j’adore cette ville), que je voudrait juste changer d’air, (revoir l’océan). Et de simple morosités, ruminations de ce genre sont pour moi un vrai calvaire. Car elles ont du genre à beaucoup trop s’intensifier chez moi, et connaissant bien ça, si je ne fait rien, je suis parti pour 3 bons mois de TRÈS grosses déprimes (non 2018 ne recommencera pas). 

Du coup j’ai commencé à écrire tout à l’heure. Et c’était bien déprimant. Mais finalement, cette musique m’a fait me rendre compte que cette journée n’était pas si mal. En effet, j’ai eu envie d’écrire ici, et ça ma fait du bien. J’ai organisé une sortie à la mer pour ce week-end, et cette idée me ravie. J’ai renoué contact avec une amie qui attend un heureux événement. Et ne me croyant pas capable de réussir à retourner vers elle, c’est un petit bonheur d’avoir fait le pas et d’avoir été accepté. Là je vais me préparer pour aller au sport, pour me changer les idées et voir du monde. Certes je suis fatigué et vais sûrement pas me donner à fond mais ce n’est pas grave. 

Finalement, cette journée fût morose dans l’ensemble, mais il y a quelques petits bonheurs qui font que cette journée n’est pas passée dans le vide. Et je me rend compte qu’il faut que je travaille cette bienveillance que j’essaye d’avoir envers les autres, mais que je la travaille aussi pour moi même. 

Xoxo 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *